Quel est le coût du projet et qui finance la construction du CDG Express ?

  • Gouvernance
  • Financement
  • Etat
Le Projet

CDG Express finance l’infrastructure. Il est le garant et le porteur du projet. L’exploitation de son service sera assurée par Hello Paris. Le coût du projet quant à lui s'élève à 2,2 milliards d'euros, généré par le cumul des fonds des actionnaires du CDG Express et d’un prêt de l’État.

Un prêt de l’État, à rembourser avec intérêts

Depuis son décalage à fin 2025, le coût du projet est estimé à 2,2 milliards d'euros. Il est financé à hauteur de 0,4 Md€ par les fonds propres des actionnaires du CDG Express à parts égales (Groupe ADP, SNCF Réseau et la Caisse des Dépôts et Consignations), et à hauteur de 1,8 Md€ par un prêt de l’État autorisé en loi de finances rectificatives pour 2019. Ce prêt de l’État sera intégralement remboursé par CDG Express, avec des intérêts.
L’État ne subventionne pas la réalisation du projet CDG Express.
 

Explication du coût

On compare souvent le coût du projet avec une estimation datant de 2007 de l'ordre de 800 M€.
Le coût du projet, tel qu’il est connu aujourd’hui, prend en compte des coûts de financement supplémentaires de l’ordre de 300 M€.
Ces coûts supplémentaires intègrent des évolutions réglementaires, notamment ferroviaires (gestion des terres excavées – décret de décembre 2014 ; normes d’interopérabilité : entrevoie plus large, tunnels, signalisation avec ERTMS).

Sur les 1,8 milliard d'€ d'investissement du CDG Express, 537 millions sont dédiés à la modernisation des transports du quotidien.

De plus, le périmètre du projet comprend aujourd'hui des mesures de renforcement de la robustesse du RER B, avec 537M€ consacrés à la regénération et à la modernisation de ses voies, financés par CDG Express. Enfin, l'inflation des coûts (en particulier au niveau des matières premières, béton, acier, etc.) explique également l'augmentation du coût du projet.

Financement, pilotage et maintenance du projet

Le mandat fixé à CDG Express est clair et formalisé dans un contrat de concession signé en février 2019. Concrètement, CDG Express a pour mission de financer l'infrastructure pour garantir ce nouveau service, sans subvention publique. Il pilote la conception, la réalisation et la maintenance de l’infrastructure ferroviaire entre Paris et l’aéroport.

 

CDG Express comme garant et porteur du projet

Comme référent pérenne, fiable et générateur de confiance, CDG Express est le garant et le porteur du projet. Son contrat est passé pour 50 ans. Il assemble les compétences du Groupe ADP, de SNCF Réseau et de la Caisse des Dépôts, et organise la cohérence pour les parties prenantes (riverains, voyageurs, responsables institutionnels, médias et opinion). La clarté et la pédagogie sont au cœur de son engagement et de sa responsabilité. Il fait de la volonté de transparence une valeur centrale de la réalisation de sa mission.

 

Hello Paris, exploitant du service

L'État est responsable du choix de l'exploitant du service de transport et c'est en juillet 2019, au terme d'un appel d'offres, qu'il a retenu la candidature de Hello Paris, filiale de Keolis et RATP Dev.

 

Pour l’émergence d’une ville plus intégrée

Par l'exercice de ses missions, CDG Express contribue à faire émerger un nouveau territoire francilien, en tenant compte des transitions qui transforment les villes (évolutions démographiques et environnementales, sociétales, économiques et touristiques). Il contribue à développer un modèle de ville plus intégré et réellement multimodal.