L’histoire du CDG Express : une promesse de modernité

Projet d’utilité publique répondant aux enjeux de son temps, le CDG Express a connu de nombreuses évolutions dans son histoire qui l’ont conduit jusqu’à nous. Aujourd’hui, il devient une réalité.

Aux origines du projet

Si le CDG Express entrera en service en 2025, des études de faisabilité sont engagées dès 1998 pour une desserte ferroviaire de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Le débat public s'ouvre en 2003. Ce dernier fait émerger deux solutions alternatives de tracé : « tunnel court » et « virgule ». Dans les deux cas, la gare de l’Est est choisie comme terminus au regard de ses capacités disponibles pour aménager des quais dédiés, alors que la gare du Nord est saturée.

La validation du tracé définitif

C'est un tracé moins coûteux qui est finalement retenu, sur 32 km dont 8 km de voies nouvelles depuis la gare de l'Est. Il évite des tunnels longs et compliqués et utilise autant que possible le réseau existant. Une liaison plus longue qu'initiallement envisagée, qui permet pourtant de réduire le temps de parcours à 20 minutes.

Le CDG Express offrira à Paris le train fiable et direct vers l'aéroport que méritent toutes les grandes villes du monde.

CDG Express - Tracé de la ligne

Le projet est déclaré d'utilité publique en 2008.

Les acteurs du projet

En 2011, l’appel d’offres pour attribuer la « concession globale » du projet CDG Express, c’est-à-dire de son financement à l’exploitation de la ligne, à un seul opérateur, est déclaré infructueux par l’État. Toutefois, en 2014, l’État relance le projet avec le Groupe ADP et SNCF Réseau réunis dans la société d’études CDG Express Études. En 2017, le nouveau schéma de réalisation du projet CDG Express fait l’objet d’une déclaration publique modificative. La loi de finances 2018 valide l’attribution d’un prêt de l’État au gestionnaire d’infrastructure en charge du CDG Express. Le schéma financier est alors fixé. C'est en 2018 qu'est alors créé le gestionnaire d'infrastructure du CDG Express composé de SNCF Réseau, du Groupe ADP et de la Caisse des dépôts. Ce dernier prendra le nom de CDG Express en 2019. Enfin,c'est en 2019 également, que l'Etat signe le contrat d'exploitation du CDG Express avec le groupement « Hello Paris », réunissant Keolis et RATP Dev.

En 2019, le gouvernement reporte la mise en service du CDG Express, initialement prévue pour 2023, à fin 2025 afin de donner la priorité aux transports du quotidien.