Les épreuves du tunnel de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle

06/10/2020Chantiers

A horizon 2025, la nouvelle liaison ferroviaire directe CDG Express permettra de relier la gare de l'Est à l’aéroport Paris- Charles de Gaulle en 20 minutes. Le Groupe ADP est co-Maître d’ouvrage du projet avec SNCF Réseau et porte à ce titre les travaux de génie civil sur la plateforme aéroportuaire et en particulier la réalisation d’un nouveau tunnel ferroviaire sous les pistes 2 et 4. Après plusieurs années de travaux, pilotés par les équipes de la Direction de l'Ingénierie du Groupe ADP, le génie civil du tunnel est en voie d’achèvement.

Ces dernières semaines ont été l’occasion de réaliser les épreuves de charge du futur ouvrage. Ces épreuves règlementaires se sont déroulées en deux temps. Elles visaient à faire supporter à l’ouvrage des tonnages très importants, puis à vérifier avec un topographe que les déformations de l’ouvrage restaient inférieures à des seuils définis lors de la conception.

Le 23 septembre, se sont d'abord déroulées les épreuves du radier (le sol du tunnel). Elles ont consisté à positionner 4 push/pull à plusieurs endroits précis du tunnel. Ces push/pull, que l’on retrouve habituellement au niveau des aires pour tracter ou repousser les avions, permettent, par leur 50 tonnes chacun, de simuler une charge importante comparable à une charge ferroviaire.

Ensuite, le 1er octobre, se sont déroulées les épreuves avion de l’ensemble de la structure. Il s’agissait de positionner un avion-cargo B747-800 de près de 400 tonnes à la verticale du tunnel sur la piste 2, puis sur la piste 4. Ces épreuves avion ont mobilisé de nombreux acteurs, CDG-R (direction des Aires aéronautiques), le SNA RP (Service de la Navigation Aérienne Région Parisienne) ou encore CATHAY PACIFIC qui a fourni l’avion. La compagnie a pour cela modifié le programme d'un vol fret Paris-Amsterdam-Hong-Kong pour qu'il fasse Amsterdam-Paris-Hong-Kong et quitte ainsi l'aéroport Paris-Charles de Gaulle à pleine charge (chargement et carburant).

L’un des principaux enjeux opérationnels était de réaliser ces épreuves successivement sur la piste 2, puis la piste 4, tout en maintenant simultanément l’exploitation des 3 autres pistes de l’aéroport. L’important travail de préparation et de coordination de l’ensemble de ces intervenants a permis que ces épreuves se déroulent parfaitement, dans des conditions de sécurité garanties, tant vis-à-vis de l’exploitation que des équipes réalisant les épreuves.

Ces épreuves marquent une étape importante du chantier du CDG Express.
Alors que des travaux d'aménagement sont en cours dans la gare de CDG2, le Groupe ADP débutera dans quelques semaines les travaux d’équipements de sécurité et de désenfumage du tunnel. A partir de 2022 SNCF Réseau procèdera à la mise en œuvre des équipements ferroviaires (rail, caténaire, signalisation etc.).