Le CDG Express va-t-il dégrader les circulations des transports du quotidien ?

  • RER B
  • Voies
  • Fonctionnement
  • Ligne K
Travaux et chantiers

Le CDG Express n’a pas de priorité sur les circulations du transport du quotidien. Le CDG Express va rendre aux lignes existantes leurs vocation de transport du quotidien. Il permettra notamment de désaturer la ligne du RER B au bénéfice du confort de tous. En effet, le montage financier du projet comprend aujourd’hui plus de 500 M€ consacrés à la rénovation du réseau existant.

En cas de situations perturbées

 

Conformément aux règles en matière de gestion des situations perturbées, le RER B pourra emprunter les voies du CDG Express en cas de situations perturbées. L'exploitation du CDG Express s'adaptera.
Ainsi, la proposition issue du rapport d'avril 2019 du préfet de région Ile-de-France selon laquelle "il n'y a pas de priorité des circulations du CDG Express vis-à-vis des circulations du transport du quotidien" sera pleinement respectée.

537 M€ pour le RER B

De plus, 537 M€ d'investissements sont consacrés à la regénération et à la modernisation des voies du RER B. Sans le CDG Express, ces investissements n'auraient pas été réalisés ou l'auraient été plus tard. Ces investissements répondent directement aux préoccupations des franciliens. Ils seront opérationnels avant la mise en service du CDG Express.

image situation

L’impact du CDG Express sur la ligne K

Les voies de la ligne K peuvent accueillir les trains du CDG Express sans impacter le service offert aux passagers de la ligne.
Avec une fréquentation de 4 trains par heure aujourd'hui, elle serait portée à 8 avec le CDG Express. A titre de comparaison, 20 trains par heure empruntent les voies du RER B.
Les circulations sur cette voie pourront permettre un renforcement de la ligne K ou sur la ligne Paris-Laon si celui-ci était décidé.